guide-cigarette-electronique

Est-ce que la cigarette électronique est sûre pour la santé ?

Sûre pour la santé ?

Là encore, malheureusement, il est impossible d’affirmer qu’il n’y aucun risque pour la santé.

Les composés chimiques utilisés dans les liquides des cigarettes électroniques sont aussi utilisés sans problème dans d’autres secteurs (création de fumée artificielle) sauf que dans le cas qui nous intéresse on inhale directement ce liquide vaporisé.
Personne ne peut donc revendiquer avec certitude qu’il n’y a pas d’effet sur la santé. Sans compter que nous vivons à une époque où l’on découvre régulièrement de nouveaux produits de la vie courante qui pourraient présenter un danger cancérigène. Par exemple : les feuilles d’aluminium utilisées dans nos cuisines, certaines ampoules à économie d’énergie, ….

Un fait avéré par contre : la nicotine n’est pas naturelle et elle est nocive pour l’être humain. Vapoter en utilisant des liquides nicotinés ne peut donc pas être sans risque.

Mais arrêtons-nous un instant et prenons un peu de hauteur. Il est sûr que ne pas fumer et ne pas vapoter est clairement le mieux pour notre santé. Mais revenons à la cigarette électronique en tant qu’alternative au tabac.

L’aspect le plus nocif du tabagisme se situe dans les 4 000 produits chimiques toxiques qui sont inhalés lorsque le tabac se consume. Car, c’est en fait cette fumée mortelle qui provoque le cancer du poumon et les maladies respiratoires, pas la nicotine qui est responsable d’autres maux.
Avec la cigarette électronique ces 4 000 composés chimiques toxiques ne sont pas produits car il n’y a pas de combustion… rien ne brûle véritablement. Et qui dit pas de combustion dit pas de goudron ni monoxyde de carbone pour ne citer que les plus connus.
Alors de ce point de vue, il n’est pas nécessaire d’être un grand scientifique pour comprendre que la cigarette électronique est beaucoup moins nocive que le tabac.

La FDA (Agence Fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux) a publié récemment que des traces de substances cancérigènes avaient été détectées dans un échantillon de nicotine liquide pour cigarette électronique.
Toutefois, les mêmes substances cancérigènes sont présentes dans d’autres moyens de délivrer de la nicotine comme les patchs ou les gommes à mâcher (tous deux approuvés par la FDA).
Il est aussi important de se rappeler que la dose d’une substance cancérigène donnée est un facteur déterminant dans sa toxicité. Si des substances cancérigènes sont présentes dans la vapeur des cigarettes électroniques, il ne semble pas que ce soit à hautes doses. Actuellement d’ailleurs, il n’existe aucune preuve que ces substances cancérigènes soient transmises à la vapeur de cigarette électronique effectivement inhalée (ni preuve du contraire non plus d’ailleurs…).

En conclusion, une chose est certaine : le tabagisme est extrêmement dangereux, onéreux et incommodant. Les cigarettes électroniques donnent aux fumeurs une alternative qui paraît beaucoup plus sûre pour la santé et qui sauvera probablement d’innombrables vies.

Quitter la version mobile